L'UTMB s'est tenu dans la Vallée de Chamonix du 22 au 28 août 2016.

La communauté de communes de la Vallée de Chamonix-Mont-Blanc, dont trois des quatre communes membres sont directement concernées par le tracé des épreuves, contribue fortement, à la fois financièrement et en termes logistiques, à cet événement sportif qui est devenu une référence en la matière.
Les communes de la vallée de Chamonix apportent également un soutien important à l'épreuve depuis son origine et permettent sa réalisation: mise à disposition des voiries et des sentiers, espaces et infrastructures publics, mise à disposition de matériels, investissements humains des équipes municipales…

Les raisons de notre engagement sont multiples:

-Un événement qui bénéficie d’un "véritable élan populaire" sur le territoire des communes françaises, suisses et italiennes du Tour du Mont Blanc : soutien des populations aux concurrents, très forte mobilisation des bénévoles…
-Chamonix, capitale mondiale de l’alpinisme est également devenue, avec l’UTMB, le cross et Marathon du Mont Blanc, le Kilomètre Vertical, le Trail des Aiguilles rouges, le Chirv'Athlon et désormais avec le triathlon Evergreen, la capitale mondiale de la course nature.
-L’impact économique de la manifestation pour l’ensemble des acteurs professionnels de la vallée est très fort… avant, pendant et après la course : forte mobilisation des hébergeurs, des commerçants…
-Les retombées médiatiques sont considérables pour Chamonix-Mont-Blanc et l’ensemble de la vallée : présence de très nombreux journalistes dont beaucoup représentent des médias étrangers…
-Une manifestation soucieuse de l'environnement: actions concrètes visant à minimiser les nuisances inhérentes à la course, lutte contre les gaspillages de matière et d’énergie, nettoyage et restauration des sites, incitation des individus à adopter des attitudes responsables envers l’environnement. Une formation spécifique sur la protection de l'environnement a été dispensée aux organisateurs d'épreuves de trail de la vallée au mois de juin 2016 par la Communauté de communes de la Vallée de Chamonix en collaboration avec Asters (Conservatoire d'Espaces naturels de Haute-Savoie, gestionnaire des réserves) et le SITOM.