Le brûlage de végétaux à l'air libre est interdit, car émetteur de nombreux polluants, dont les particules fines. D’autres solutions existent : compostage, broyage puis paillage des plantations, ou apport en déchetterie.

Vidéo de sensibilisation sur le thème du brûlage des déchets verts

Le brûlage des déchets verts émet des polluants dangereux pour notre santé
Outre la gêne occasionnée au voisinage par les fumées et les risques d’incendies, la combustion à l’air libre des déchets verts est très polluante pour la santé et l’environnement, particulièrement quand les déchets végétaux brûlés sont humides. C’est une source d’émission de particules dans l’air, mais aussi d’autres composés cancérigènes.

Une pratique interdite !
Particuliers, entreprises, collectivités… le brûlage à l’air libre des déchets et l’écobuage sont strictement interdits sur l’ensemble du territoire de la vallée de l’Arve, en dehors de dérogations préfectorales spécifiques. L’article 84 du règlement sanitaire départemental interdit tout brûlage à l’air libre des déchets ménagers depuis plusieurs années. L’arrêté préfectoral n°2012131-0019 interdit toute pratique d’écobuage ou de feu de forêt herbes ou broussailles dans le périmètre du PPA.
ATTENTION
: Toute incinération de végétaux est passible d’une contravention de 450 € (article 131-13 du nouveau code pénal).


DONNEZ UNE DEUXIEME VIE A VOS DECHETS VERTS !

Le paillage – De nombreux avantages :
1- Limiter les arrosages – Le paillage permet de limiter l’évaporation et garde l’humidité du sol, réduisant ainsi les apports en eau.
2- Éviter le désherbage chimique - Le paillage empêche la germination et le développement des herbes indésirables.
3- Éviter le phénomène de battance (tassement de la terre générant une croûte imperméable).
4- Créer un lieu propice aux insectes utiles et favoriser la vie microbienne de votre sol.
5- Améliorer la structure du sol – Le paillage organique se décompose en humus et enrichi le sol.
6- Conserver des fruits et légumes propres – Le paillage évite les éclaboussures de boue sur vos plantations lors des pluies.
7- Améliorer la croissance et la santé de vos végétaux – Le paillage limite la sensibilité aux attaques parasitaires.

Quels éléments utiliser ?
• Tonte de gazon : répartir l’herbe sèche, en couche de 2 à 5 cm, par exemple sur le potager ou la pelouse.
• Petits déchets de jardin : passés à la tondeuse, ils peuvent être déposés sur le sol.
• Résineux : broyés, ils conviennent au paillage des plantes de terre acide (bruyère, hortensia, magnolia, rhododendron, myrtillier).
• Feuilles mortes : en couche de 10 à 15 cm, elles protégeront et nourriront vos arbres ou votre potager.

déchets verts      Entretien des espaces verts      Entretien des espaces verts