Le 29 mars 2016, les membres du comité de pilotage du Kandahar se sont réunis une dernière fois pour procéder au bilan de l'épreuve de coupe du monde de ski qui s'est tenue les 19 et 20 février sur la Verte des Houches.

L'ensemble des acteurs locaux se sont félicités de la complète réussite de cet événement qui a rassemblé 35 000 spectateurs sur deux jours, dont une très grande partie sont venus en transports en commun (13 000 personnes ont pris le bus vendredi et autant samedi pour se rendre sur le site des compétitions).

Michel Vion, président de la Fédération Française de Ski (FFS), présent à ce rendez-vous, a souligné que "le défi avait été relevé de manière magistrale et que cette édition était remarquable". Il a annoncé que la FFS avait déjà engagé des discussions avec la FIS pour que Chamonix retrouve, dans les années qui viennent, des épreuves de coupe du monde de manière régulière. Chamonix est inscrit au calendrier pour 2019. Une demande est en cours pour 2020 et le rythme d'une édition tous les deux ans ensuite a été proposé avec une date idéale début février.

Eric Fournier, président de la Communauté de communes de la Vallée de Chamonix, organisatrice de la course, a souligné que le pilotage d'un événement de cette ampleur était un projet de territoire et qu'au vu des investissements importants à réaliser, il devait impliquer de nombreux acteurs publics et privés.