CONFERENCE DE PRESSE DU 25 FEVRIER 2015

CHAMONIX-MONT-BLANC

PLAN POUR LA QUALITE DE L'AIR DE LA COMMUNAUTE DE COMMUNES DE LA VALLEE DE CHAMONIX-MONT-BLANC

DEMARCHE EXISTANTE – MESURES D'APPROFONDISSEMENT

« La réduction de la pollution de l'air est devenue un enjeu prioritaire de l'action publique en vallée de l'Arve, concrétisé par une première démarche validée en février 2012 : le Plan de Protection de l'Atmosphère Vallée de l'Arve.

La mobilisation des acteurs locaux – associations, élus, acteurs socio-économiques, habitants – existe depuis plusieurs années, comme en témoigne par exemple l'organisation d'une opération « une journée sans camions » dès septembre 1998.

L'engagement des acteurs locaux s'est concrétisé par l'adoption fin 2011 sur le périmètre de la Communauté de Communes de la Vallée de Chamonix-Mont-Blanc du premier Plan Climat Energie Territorial jamais élaboré en territoire de montagne.

Il s'est confirmé depuis 2011 par un nombre important d'initiatives et d'interpellations auprès des autorités diverses – préfets, ministres, Agence Régionale de Santé – pour rappeler que « l'impératif de protection de la santé de la population doit primer sur tous les autres » (courrier au préfet de la Haute-Savoie en mars 2012) et justifie que des mesures fortes soient prises pour traiter cette question majeure de la pollution atmosphérique.

Le bilan de la qualité de l'air en vallée d'Arve produit par Air Rhône-Alpes montre que la dégradation de la qualité de l'air n'a pas été enrayée : 70 jours de dépassement des seuils en 2011, 45 en 2012, 56 en 2013 et encore 45 en 2014, à comparer à un maximum admissible de 35 jours/an.

Cette persistance d'une pollution inacceptable, confirmée par deux nouveaux épisodes de pollution en janvier et février 2015, motive que les élus de la vallée de Chamonix-Mont-Blanc engagent des mesures supplémentaires de nature à contribuer à la réduction progressive de la crise sanitaire.

Le tableau ci-joint dresse le panorama des principaux engagements passés et à venir, dans les principaux domaines de l'activité humaine impactant l'atmosphère : transports, habitat, énergie, tourisme et déchets. Ce Plan Qualité de l'Air pour la vallée fera l'objet d'adaptations au cours des prochaines années et de points d'étape correspondants.

Le caractère ambitieux de certaines propositions justifie que la Vallée se montre encore plus exigeante vis-à-vis de l'autre principal acteur du dossier qu'est l'Etat pour que soient prises des mesures fortes et à effet immédiat ou permanent de nature à réduire efficacement le niveau de pollution subi par la population, en particulier en matière de régulation de la circulation de transit sur l'axe routier international traversant la vallée.

Il n'est pas acceptable et admissible que la sortie de la crise sanitaire dépende quasi exclusivement de l'arrivée d'une perturbation météorologique ! Des mesures existent pour faire baisser quasiment en instantané le niveau de pollution, elles doivent être prises afin de préserver le droit à la santé de nos habitants ! »

les élus de la Vallée de Chamonix-Mont-Blanc, 25 février 2015

Communiqué de presse du 25 février 2015 : CLIQUEZ ICI
Plan pour la Qualité de l'Air : CLIQUEZ ICI (PDF - 59.3Ko)