Nous venons d'apprendre le décès brutal de Louis Reynaud d'un accident vasculaire cérébral.

Maître de Conférence à l’Université de Grenoble (retraité depuis quelques années) et chercheur au Laboratoire de Glaciologie et de géophysique de l'environnement (LGGE) du CNRS, il a mené tout au long de son parcours, un très grand nombre de missions scientifiques dans le Massif du Mont-Blanc dont il connaissait intimement tous les glaciers.

Chamonix était son camp de base. Le site d'études des glaciers alpins où il se rendait régulièrement pour mener carottages, études de mouvements de crue et de décrue ou bilans de masse, mais aussi le lieu de préparation d'expéditions lointaines en Antarctique ou au Groenland avec les glaciologues du LGGE.

Chercheur investi et passionné, Louis était par ailleurs un brillant vulgarisateur qui a souvent fait la joie des nombreux participants du Festival des sciences de Chamonix (1991-2010) organisé par la mairie et des milliers d'enfants pour lesquels étaient proposées expositions et rencontres sur le thème des glaciers alpins.

Homme charmant d'une rare distinction, d'une gentillesse et d'une politesse extrêmes, Louis Reynaud marquait tous ceux qu'il rencontrait. Nous gardons de lui le meilleur souvenir et nous adressons à sa famille nos meilleures pensées.