Liu Peng, ministre chinois des sports, qui occupe également la présidence du comité olympique de son pays était les 7 et 8 juillet à Chamonix pour découvrir la station qui accueillit les premiers jeux olympiques d'hiver en 1924. Cette visite est programmée dans le cadre de la candidature chinoise à l'organisation des Jeux olympiques d'hiver de 2022, Pékin étant en compétition avec Almaty (Kazakhstan).
Accompagné d'une importante délégation mobilisée par le Cluster montagne de Chambéry, il a été reçu officiellement par les élus du territoire. Il s'est entretenu avec de nombreux acteurs français sur l'expertise de notre pays en matière d'aménagement de la montagne et d'accès performant et sécurisé à la montagne. Egalement en matière de préparation, d'organisation et d'aménagement de sites lors de grands événements internationaux.
Cet accueil a également offert l'occasion aux deux parties de manifester leur intérêt réciproque dans le développement de relations sur le renforcement des flux touristiques entre les deux territoires.
La visite chinoise sur deux jours a permis à la délégation de visiter le site du Brévent, l'Aiguille du midi et l'ENSA. Un dîner a permis de poursuivre les discussions bilatérales dans un cadre convivial.

Le ministre chinois des sports Le ministre chinois des sports et le maire