Chaque année, étonnement et surprise en découvrant la programmation du Cosmojazz festival de Chamonix. Qui sont ces groupes qu'on ne connait pas ou peu? Qui ne sont pas ou peu présents dans d'autres grands festivals. Qui ne passent pas à la radio. Comment qualifier le style, définir le genre de ces musiques libres et sans frontières, ces musiques ancrées dans la tradition, de ces musiques "de traverse" produites avec des instruments étranges, le Saz et la kora, le güiro et le banjo, le violon chinois et la vièle mongole? Etonnement et surprise.

Et puis, de concert en concert, de rencontre en rencontre, la magie opère. Nos oreilles s'ouvrent à la découverte. Et le public, chaque fois plus nombreux, semble conquis. Un public à l'image de Chamonix. Curieux et bigarré. Venant de tous les horizons. Ici, point de bandes ou de tribus arborant costumes et signes distinctifs. Non, juste vous et nous. Gens normaux. Des vieux s'éclatent sur les saxophones sauvages des new yorkais de Moon Hooch ou se déhanchent sur les rythmes puissants des sud-africains de BCUC. Des jeunes écoutent respectueusement le pur chant de l'anglaise Ala.ni ou le morin khuur du mongol Tumursaihan Janlav. Les fans d'électro découvrent la musique cajun. Les fondus de rock se prennent à aimer l'opéra.

Dans la vallée de Chamonix et dans le proche Valais suisse, au bord d'un glacier, au pied d'une paroi rocheuse, au coeur d'un alpage, dans le magnifique parc Couttet, les musiciens invités font la démonstration que le jazz est avant tout la musique de l'improvisation et s'adaptent aux lieux et aux publics présents.

Dans “La plus belle salle de concert du monde dans la plus belle vallée du monde" , selon la formule désormais rituelle prononcée par André Manoukian à chaque début de concert, chacun tricote une dialectique musicale particulière, produit une pensée musicale originale en la frottant à celle des autres”. Et le Cosmojazz de Chamonix est à nouveau le théâtre de rencontres exceptionnelles et de moments inoubliables.

Merci à l'équipe d'organisation, aux bénévoles, aux partenaires, aux services municipaux et communautaires, aux responsables et programmateurs de festivals amis (Paléo festival, Musilac, Musiques en stock...) qui viennent nous rendre visite... et merci surtout au public!